REGARDS ET PARTAGES

Le voyage d'Agatonie

Du 26 juin au 11 juillet

Le Projet

Il est temps de vous présenter les familles qui vont m’accompagner tout au long de mon voyage. Mais avant un petit mot pour bien vous définir le contour de ce projet de descente du Rhône en kayak.

Il y a 4 ans maintenant que je me suis totalement investit dans l’associatif au service des familles et de la recherche. Après avoir écrit un livre relatant l’histoire de ma fille, après plus de 100 projets montés et animés par l’association et ses bénévoles, après un important investissement dans le montage de Une nuit pour 2500 voix en faveur de la recherche fondamentale, j’ai tenu à faire une pause. Une pause légère et tout en douceur pour me rappeler le sens que je pouvais donner à cette vie bousculée. 

J’ai réalisé que la notion de levée de fonds n’était pas la meilleure avec ce besoin en ressourcement et cette recherche de l’alignement. Il me fallait aller plus loin dans ma quête du bien être. J’ai alors trouvé dans l’idée d’hommage, de mémoire et et de partage des histoires d’enfants un aspect bien plus concentré en amour pour l’autre. Elle autorise malgré l’absence physique de faire passer ce fluide du petit bonheur de deux êtres qui pensent l’un à l’autre. Elle nous connecte entre nous rendant alors les choses plus lumineuses. En le couplant à l’effort physique de ce défi, j’avais alors trouvé un cocktail très intéressant pour donner du sens à ce projet et pour additionner les forces entre elles. 

ANATOLE

Allez ! Revenons à la présentation de celles et ceux qui vont m’accompagner durant ce défi plein de nature et d’amour !

Aujourd’hui , je commence par Anatole car pour moi ce prénom inspire au voyage d’ici jusque dans les plaines Turques d’Anatolie. Et son étymologie grecque est celle du Levant ou de l’aurore donc Anatole fera très bien cette levée de rideau. 

Anatole et sa famille vivent en Suède lorsqu’un cancer s’empare de ce beau jeune homme. Le 9 mai 2018 sa famille doit alors pousser les portes du monde de la cancérologie pédiatrique.

Anne et Fabrice vont commencer leur difficile aventure au nom de l’amour pour leur enfant. Entre la Suède et les Etats Unis, ils avancent à petits pas et c’est chaque jour sans pouvoir crier victoire que chacun d’eux profitent pour donner du sens au mot VIVRE. 

Pour ces enfants qui luttent comme des petits héros. Je rendrai hommage le 29 juin en pagayant pour Anatole et ses copains qui comme lui luttent chaque jour contre la maladie.